Logo du site se-lancer-en-freelance.com

Des conseils pour devenir Freelance et changer de vie !

Le guide PDF “12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise”

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d’entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

Accueil » Frais de débours, la solution pour déduire ses achats de son Chiffre d’Affaires (CA)
Temps de lecture : 4 minutes

Frais de débours, la solution pour déduire ses achats de son Chiffre d’Affaires (CA)

Vous avez opté pour le statut de la microentreprise récemment et vous commencez à en voir les limites, comme l’impossibilité de déduire ses frais professionnels
, d’avoir un chiffre d’affaires limité
 ou l’impossibilité de sous-traiter ?

Rassurez-vous, certains de vos achats destinés à la bonne réalisation de la mission pour votre client peuvent être facturés directement à ce dernier sans qu’ils viennent impacter votre chiffre d’affaires.

Les frais de débours mais qu’est-ce que c’est au juste ?

Certains micro-entrepreneurs sont amenés à engager des dépenses pour acheter des matières premières ou du matériel nécessaire à la bonne réalisation de la prestation que le client leur a confié.

Par exemple :
Un cuisinier à domicile, auto-entrepreneur, devra acheter les ingrédients nécessaires à la préparation de la recette chez son client pour pouvoir travailler.

On peut également avoir le cas d’une couturière qui crée des vêtements qu’elle vend sur sa boutique. Chaque fois qu’un client passe commande, elle doit avancer les frais postaux.

Enfin, un dernier exemple, c’est celui du graphiste qui crée une carte de visite pour son client et qui lui propose l’impression, il doit avancer les frais que lui facture son imprimeur.

Dans ces trois exemples, chaque auto-entrepeneur a avancé des frais pour réaliser la prestation attendue par son client, dans ce cas bien précis on parle de frais de débours.

Attention cependant :

  • Une personne qui achète des objets et les revend plus cher après avoir effectué une restauration ou non n’entre pas dans cette catégorie-là

  • Un auto-entrepreneur qui met de l’essence dans sa voiture pour aller chez son client ne peut pas faire passer les frais de carburant en frais de débours


Les frais de débours, la solution gagnante pour les micro-entreprises

Si dans le cadre de votre activité d’indépendant vous avez déjà été amené à avancer des frais pour votre client et que vous les lui avez facturés ensuite, vous allez comprendre que les frais de débours sont une solution bien plus avantageuse que la refacturation.

Si vous avez lu notre article Pourquoi la micro-entreprise est le statut idéal pour devenir freelance ? vous avez vu que le gros problème de la micro-entreprise, c’est que tout chiffre d’affaires que vous réalisez amène à la facturation de cotisations sociales et également que vous serez imposé sur le revenu à hauteur du chiffre d’affaires réalisé (moins un abattement). Si vous voulez estimer votre revenu net avant et après impôts (tout en tenant compte des charges sociales), voici un simulateur qui est mis à jour régulièrement pour tenir compte des taux actualisés.

Vous comprenez donc qu’un micro-entrepreneur qui refacture les frais avancés pour son client voit son chiffre d’affaires gonfler artificiellement et paie plus de cotisations sociales et d’impôts sur le revenu que ce qu’il devrait payer.

En optant pour la règle du débours :

  • Les frais avancés pour votre client ne rentrent pas dans le chiffre d’affaires réalisé et n’entrent donc pas dans les charges sociales
  • Votre chiffre d’affaires réalisé correspond effectivement au travail que vous avez réalisé
  • Vous jouez ainsi un rôle d’intermédiaire entre votre client et votre fournisseur

À noter :
Les frais de déplacement du type avion, train, taxi et les frais d’hébergement du type hôtel peuvent rentrer dans le cadre de la règle du débours.

Les frais de débours, mode d’emploi

Maintenant que vous avez vu l’intérêt de cette règle comptable, voyons comment la mettre en place concrètement au quotidien.

  1. Comme toute prestation réalisée pour un client, prenez le temps de faire un contrat de prestation de service. Rajoutez ensuite un paragraphe précisant les frais avancés dans le cadre de la mission que vous allez faire passer en débours. Dans l’article pour éviter les impayés,
 on vous donne un modèle gratuit de contrat de prestation de service.
  2. Quand vous achetez ce que vous souhaitez faire passer en frais de débours, achetez-les toujours au nom de votre client. La facture doit être à son nom, assurez-vous donc de bien renseigner l’ensemble des informations de votre client.

  3. Au moment de facturer votre client, précisez de manière distincte votre mission et les frais de débours. Attention, si vous avez dépensé 40€ vous n’avez pas le droit de préciser des frais de débours supérieurs. La facturation des frais de débours s’effectue au centime près.

  4. Transmettez votre facture ainsi que la preuve d’achat à votre client et gardez-en une copie. Cette dernière devra être présentée en cas de contrôle.


Reprenons un exemple concret pour que cela soit plus parlant :

Paul est graphiste en micro-entreprise, il reçoit un nouveau client aujourd’hui qui souhaite confier la réalisation et l’impression de ses cartes de visite à Paul. Son client ne sait pas où aller imprimer ses cartes de visite et laisse Paul s’en charger. Paul lui propose alors d’avancer ces frais pour lui, ils formalisent donc un contrat ensemble, précisant le montant de l’impression et de la main d’oeuvre pour créer le visuel de la carte de visite.

Paul passe commande de l’impression des cartes de visite chez son fournisseur habituel, en mettant bien la facture au nom de son client. Il avance avec son compte dédié à sa micro-entreprise, 90€ de frais.

Une fois la prestation réalisée, Paul remet à son client une facture de 190€ détaillant la main d’oeuvre (100€) et les frais de débours (90€) ainsi qu’une copie de la facture d’achat au nom de son client.

Le client de Paul lui règle les 190€ mais au moment de faire sa comptabilité, Paul ne précisera qu’un chiffre d’affaires de 100€.

J’espère que vous aurez compris à la lecture de cet article, l’intérêt des frais de débours. Je vous ai habitué à bien plus long comme article n’est-ce pas ? 😅 N’hésitez pas à partager votre expérience avec les autres lecteurs en commentaire de cet article. Je suis curieux de savoir si certains d’entres vous connaissiez cette règle comptable 🤔 À très vite pour un prochain article.

Le guide PDF "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d'entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

Vous avez trouvé une faute d’orthographe, remontez-moi l'info pour que je puisse la corriger. Comment ? En sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Guide PDF gratuit "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

couverture ebook colonne latérale des articles

2 Commentaires

  1. Pascal Quionquion

    Waouh ! Je tombe sur le derrière en lisant ton article. Depuis le temps que je suis micro entrepreneurs et que je paye la totalité des frais, je suis heureux de lire ces découvertes. Il m’est même arrivé de refuser de déclarer l’ensemble d’une prestation pour ne pas augmenter artificiellement mon chiffre d’affaires. Merci merci merci

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      De rien Pascal quand on ne sait pas que ça existe malheureusement on n’a pas le choix que d’augmenter artificiellement son CA ou de refuser la prestation 😅

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pulvinar Praesent consectetur Aenean mattis mi, Curabitur id leo venenatis, libero velit,

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :