Logo du site se-lancer-en-freelance.com

Des conseils pour devenir Freelance et changer de vie !

Le guide PDF “12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise”

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d’entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

par | 30 Juin 2020 | Devenir freelance

Accueil » Lancement du blog Se lancer en Freelance.com + Challenge de 52 semaines
Temps de lecture : 6 minutes

Lancement du blog Se lancer en Freelance.com + Challenge de 52 semaines

Ça y est, c’est décidé, je lance mon blog ! Je m’appelle Vincent et je suis freelance en marketing digital depuis maintenant 5 ans. Pour fêter ces 5 ans, j’ai décidé d’ouvrir un blog pour partager des conseils et des outils que j’ai utilisé et que j’utilise encore (pour certains) et qui m’ont permis de développer mon entreprise et de vivre de celle-ci.

Ce blog s’adresse donc à toutes les personnes qui envisagent de se lancer dans la magnifique aventure entrepreneuriale ou qui sont déjà freelance et qui souhaitent découvrir des outils et des méthodes pour les aider à développer leur business.

Je parlerai de réseaux sociaux, de publicité en ligne, de site web, de référencement naturel et bien sûr d’entrepreneuriat. Bref, vous l’aurez compris, j’aborderai tout ce dont vous aurez besoin pour bien démarrer et gérer votre entreprise et également pour la développer et la rendre visible grâce à Internet.

Mais au fait, qu’est-ce que c’est qu’un(e) Freelance ?

Ah le jargon ! Chaque domaine d’activité à son propre jargon qui n’est pas toujours compréhensible des débutants, et vu que ce blog est aussi à destination de ceux qui se sentent mal dans leur job et/ou qui veulent le quitter pour enfin faire un job qui leur plaît, je vais définir ce terme.

Le terme Freelance signifie tout simplement les personnes qui sont indépendantes (à leur compte) et qui ne sont donc pas salariées. Le terme Freelance est très employé par les entreprises digitales, on parle souvent de graphiste freelance ou de community manager freelance.

Qui suis-je ?

C’est vrai ça, je ne me suis présenté que brièvement dans l’introduction de cet article ! Je m’appelle Vincent VERDIER, je suis originaire d’Albi dans le département du Tarn (Sud Ouest) et j’habite désormais à Bourges dans le Cher (centre). D’ailleurs, si vous connaissez Bourges, n’hésitez pas à me le dire en commentaire, la plupart des gens que j’ai rencontré ne savent pas où Bourges se situe 😅

J’ai créé il y a 5 ans ma première entreprise (depuis, il y en a eu deux autres), cela ne s’est pas passé comme prévu avec cette première entreprise, mais avant de vous dire pourquoi repartons quelques années en arrière.

Quand j’étais au Lycée, je ne savais pas quel métier faire plus tard du coup, je me suis laissé orienter un peu par défaut vers “la voie royale” comme on me le disait à cette époque, à savoir l’école d’ingénieur. J’ai donc fait une classe préparatoire aux grandes écoles après mon BAC qui a durée 2 ans, contrairement à la plupart des personnes que j’ai pu rencontrer en école d’ingénieur, la classe préparatoire a été pour moi un des meilleurs moments de ma vie d’étudiant. Bien que cela ait été difficile à certains moments en raison du stress, de la fatigue et des résultats plus que bas, j’y ai trouvé un vrai esprit d’équipe, des amis en or et de bons moments de rigolade.

La prépa m’a conduit directement à Bourges en école d’ingénieur où j’ai passé 3 ans à “bourrer” mon cerveau (et le terme est bien choisi) de théorie et de concept plus abstraits les uns que les autres. D’ailleurs la plupart de mes camarades de promo n’utilisent que 10% de ce que nous avons appris durant ces trois années. Au bout d’un an d’école, j’avais le sentiment d’avoir perdu une année de ma vie, et là, j’ai eu un déclic qui était de “donner du sens à ma vie et de ne plus perdre mon temps”.

Et ce déclic est arrivé grâce à un statut qui commence à devenir connu, mais qui à l’époque ne l’était pas du tout, le statut étudiant-entrepreneur. Ce statut permet aux étudiants de s’essayer à l’entrepreneuriat en parallèle de leurs études, sans risque et tout en bénéficiant de l’accompagnement de leur établissement d’enseignement supérieur et d’un réseau de professionnels de l’accompagnement d’entreprise. Pour les étudiants qui passeraient par là et qui ne connaîtraient pas ce statut voici le site Pepite France qui gère et pilote ce statut.

C’est grâce à ce statut que j’ai pu intégrer une couveuse d’entreprise pour mon projet et que j’ai pu le lancer en parallèle de mes études. Les deux dernières années d’école d’ingénieur, je les ai donc consacrées à travailler sur mon projet et sur mes études. C’est compliqué parfois, car le temps me manquait, 24 h, c’est beaucoup trop court pour une journée 🤣 et en même temps, c’était une vraie bouffée d’oxygène, car je vivais l’entrepreneuriat à 200 % et cela m’a permis de me rendre compte que j’étais effectivement fait pour être entrepreneur.

Ce premier projet s’appelait Elpaco.fr (vous pouvez voir en cliquant sur le lien à quoi ressemblait le site à son lancement, comme tout premier site que l’on créé le design n’est franchement pas terrible, je vous aurai prévenu 🤣), il consistait à proposer une plateforme de mise en relation entre voyageurs et entre expéditeurs afin de financer les trajets des voyageurs en échange du transport d’un colis d’un particulier. Ce projet avait été lancé avec un ami à moi qui s’appelle Clément, qui s’occupait de la partie développement web et puis moi, je m’occupais de la partie développement commercial.

Bien que la plupart des personnes rencontrées dans le cadre de l’accompagnement me laissaient sous-entendre que la création d’entreprise consistait simplement à se constituer un réseau, j’ai vite vu que cela n’était pas si facile et qu’il fallait disposer soit de pleins de compétences soit avoir de l’argent. De plus, les personnes qui m’accompagnaient étaient en général perdues car le projet sortait de l’ordinaire et sortaient du cadre de leurs compétences. Et comme on le sait un étudiant n’est en général pas très riche mais alors si en plus il lance un projet entrepreneurial il a encore moins d’argent. Donc la question était vite répondue, je devais monter en compétences et repartir de zéro car je n’avais rien fait comme il fallait sur ce projet qui en un an avait réussi à connecter seulement un transporteur avec un expéditeur.

J’ai donc utilisé les 6 premiers mois de ma dernière année d’école d’ingénieur (de septembre 2015 à février 2016) pour me former au marketing digital, j’ai appris énormément pendant ces 6 mois. J’ai appris à créer un site internet avec WordPress, j’ai appris à gérer une page Facebook (à l’époque Instagram n’était pas aussi développé et Facebook fonctionnait encore bien) et j’ai appris les bases du référencement naturel.

De Mars à Août 2016, je devais effectuer un stage obligatoire de 6 mois, j’ai donc décidé de le faire dans mon entreprise et je me suis fixé un objectif. Gagner ma vie à la fin de ces 6 mois pour rassurer mes parents et pouvoir rester indépendant. Si je n’arrivais pas à vivre grâce à mon activité, mes parents auraient voulu que je sois salarié, et j’avais goûté à l’entrepreneuriat et les libertés que cela comporte, je ne pouvais pas m’emprisonner dans une routine métro-boulot-dodo qui ne me correspondrait pas.

Vous savez quoi ? Après ces 6 mois, je vivais de mon entreprise qui est celle que j’ai aujourd’hui. J’accompagne ainsi vers la réussite, des personnes qui souhaitent devenir indépendant, en leur donnant les outils et les méthodes pour réussir et surtout les erreurs à éviter !

Bien évidemment depuis 2016 mon entreprise à quelque peu évolué puisque j’ai créé un organisme de formation à part entière pour former des indépendants afin qu’ils sachent gérer leurs réseaux sociaux, créer leur site internet, etc.

Et à côté de cela, j’ai une autre entreprise où je vends des prestations de services en community management, référencement naturel et publicité en ligne, pour dégager du temps à ceux qui n’en ont plus parce que leur activité s’est développée.

Dans tous les cas, il y a une chose que j’aime le plus au monde, c’est d’aider les autres à réussir en leur donnant tout ce dont ils ont besoin pour le faire et c’est pour cela que j’ai créé ce blog et que j’ai décidé de me lancer un petit challenge.

Le challenge 52 semaines

Le lancement de ce blog pour fêter mes 5 ans d’entrepreneuriat était bien trop facile pour quelqu’un dont c’est déjà le métier d’animer un blog, il fallait pimenter cela avec un petit challenge.

J’ai donc décidé de me lancer un défi et je compte sur vous pour m’aider à le relever et à m’encourager (vous pouvez pour cela m’écrire un petit message en commentaire).

Le défi va consister à écrire chaque semaine un nouvel article en lien avec le fait de devenir freelance, l’article en question aura pour but de soit donner un outil qui va faciliter votre quotidien de freelance soit des conseils pour développer votre activité grâce aux réseaux sociaux, au référencement ou la publicité en ligne.

J’ai déjà plusieurs idées d’articles, mais je suis preneur de vos idées, car c’est surtout pour vous que j’écris afin de vous donner un maximum de conseils utiles et surtout vous partager un maximum mon expérience pour que vous puissiez mettre cela en pratique au quotidien. N’hésitez donc pas à laisser un commentaire avec vos idées d’articles 😉

Le guide PDF "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d'entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

Vous avez trouvé une faute d’orthographe, remontez-moi l'info pour que je puisse la corriger. Comment ? En sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Guide PDF gratuit "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

couverture ebook colonne latérale des articles

14 Commentaires

  1. Corinne GRIFFON

    Pour ceux qui ne connaissent pas Bourges, le PDB ou Printemps de Bourges vous parle peut être ?!
    Bravo Vincent, j’ai hâte de lire tes posts ….
    Petit message à ceux qui hésitent il n’y a pas d’age pour se lancer en tant qu’indépendant ….. j’en suis la preuve

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      Merci Corinne pour ton commentaire et j’espère que les futures articles te seront utiles. Effectivement tu es un bel exemple qu’il n’y a pas d’âge pour se lancer 😘

      Réponse
    • Laurene

      Bravo Vincent
      Hâte de lire la suite
      Etre indépendante a son lot de tracas mais je ne regrette pas la liberté qui s en dégage

      Réponse
      • Vincent VERDIER

        Eh oui comme je dis souvent « la liberté a un prix » mais qu’est ce que c’est agréable et épanouissant d’être libre de faire ses choix. J’espère que la suite des articles te seront utiles 😉

        Réponse
        • Esther Partouche

          Ce serait génial de créer une newsletter pour avertir la sortie d’un nouvel article !
          Je serais super intéressée 🙂

          Réponse
          • Vincent VERDIER

            Bonjour Esther,

            Merci pour votre commentaire 😀 La newsletter arrive prochainement, mais si vous le voulez vous pouvez vous abonner à mes réseaux sociaux pour être averti des sorties des prochains articles.

  2. Matthieu

    Sur défi Vincent.
    Bon lancement dans le monde du blogging 🙂

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      Merci Matthieu 😉

      Réponse
  3. Arielle

    Bravo Vincent pour ce défi de 52 semaines que tu te lances, c’est ambitieux 52 semaines ! Je ne doute pas que tu le relèves haut la main. C’est intéressant de partager ton parcours, cela montre qu’il n’y a pas de voie royale vers l’entreprenariat, qu’il y a surtout une vraie envie de faire. Réaliser à moins de 20 ans que tu voulais « donner du sens à ta vie et de ne plus perdre ton temps » wow, sacré maturité. Le vrai + pour moi c’est Bourges : faire bouger les lignes dans la belle endormie, chapeau bas ! Plein de succès pour toi.

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      Wow merci Arielle pour ce super commentaire ultra motivant, j’espère que les autres articles te plairont 😉

      Réponse
  4. Séverine

    Aah se lancer… Il ne faut pas trop se poser de questions mais c’est tellement difficile pour un numéro 1!.
    Bravo pour cette initiative ! Et continue à être ce que tu es ! Je ne doute pas de ta réussite face à ce challenge !

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      Se lancer c’est un challenge mais qui en vaut le coup. Et puis il n’y a pas d’âge pour se lancer 😉 le but du blog est aussi d’aider les gens à se lancer et à démystifier tout ce que l’on entend sur l’entrepreneurial. Ah ben y a pas de raison que je ne le tienne pas, avec tous les encouragements que vous me donnez tous ! Merci Severine pour tes encouragements et ton message 😘

      Réponse
  5. Sandrine

    Je trouve l’initiative géniale !! Bravo !! Quel exemple de persévérance et de courage pour celles et ceux qui veulent essayer de se lancer aussi !!
    J’aime beaucoup votre approche et votre enthousiasme communicatif.
    Je suis déjà abonnée à la Newsletter 😉 !

    Réponse
    • Vincent VERDIER

      Merci beaucoup Sandrine pour ce commentaire ça booste 👌💪

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo Praesent dolor. ut mi, Praesent Nullam

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :