Logo du site se-lancer-en-freelance.com

Des conseils pour devenir Freelance et changer de vie !

Le guide PDF “12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise”

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d’entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

Accueil » Mutuelle et prévoyance pour freelance, que choisir ?
Temps de lecture : 5 minutes

Mutuelle et prévoyance pour freelance, que choisir ?

Vous envisagez de devenir indépendant ou vous êtes déjà freelance ? Alors vous vous êtes sûrement déjà posé des questions au sujet de votre protection sociale en tant que freelance. Eh oui ! Se lancer en tant que Freelance est un parcours semé d’embûches surtout si vous avez des soucis de santé, alors il vaut mieux être bien couvert et anticiper cela.

Nous allons décrypter ensemble le vocabulaire de base à connaître et les solutions qui s’offrent à vous en cas d’arrêt maladie ou si vous avez besoin de couvrir des frais de santé importante.

Pourquoi avoir une mutuelle de santé ?

La mutuelle de santé ou complémentaire de santé prend en charge les frais complémentaires liés aux prestations de santé que l’assurance-maladie rembourse en partie ou pas du tout 😅 cela vous permet ainsi de moins dépenser pour vous soigner et prendre soin de vous.

Comme j’aime bien prendre des exemples pour expliquer les choses, voyons comment cela fonctionne concrètement.

Si vous allez chez un médecin généraliste pour vous soigner et que le prix de la consultation est de 25 €, l’assurance-maladie vous remboursera 16,50 €. La consultation vous coûtera donc 8,50 € si vous n’avez pas de mutuelle de santé. Avec une mutuelle de santé, la consultation ne vous coûtera que 1 € (En savoir plus sur la participation forfaitaire de 1 €), la complémentaire de santé vous remboursera donc 7,50 €.

Dans cet exemple, on est d’accord que 7,50 €, c’est une somme qui est facilement absorbable pour vous, mais attention, si vous aviez eu besoin de vous faire hospitaliser pour une grosse opération, les montants seraient plus importants. Voilà pourquoi il peut vite être intéressant d’avoir souscrit à une protection sociale adaptée pour les freelances afin de couvrir les dépenses de santé importantes, qui peuvent impacter votre budget.

À savoir : la complémentaire santé couvre aussi les frais tels que l’achat de lunettes, la pose d’une couronne dentaire ou l’achat d’un appareil auditif. Cependant en fonction du niveau de garanti de votre contrat le montant de remboursement peut être plus ou moins important.

Quand je me suis lancé, j’ai comparé beaucoup de mutuelles et au cours de mes recherches, j’ai trouvé plusieurs mutuelles adaptées pour les freelances. Je partage donc avec vous mes recherches.

Wemind – www.wemind.io

C’est la mutuelle chez qui je suis depuis 2 ans et j’en suis super satisfait. Je vais vous dire pourquoi j’ai fait le choix de Wemind. Tout d’abord Wemind propose un pack incluant la mutuelle, la prévoyance (que nous allons voir plus bas), l’assurance responsabilité civile, l’assistance juridique (recouvrement en cas d’impayé de vos clients, ça c’est pas mal 👌) et un mini Comité d’Entreprise.

Mon contrat de santé que j’avais avant n’incluait que la mutuelle et je payais à côté mon assurance responsabilité civile professionnelle. En allant chez Wemind j’ai pu tout rassembler en un seul paiement et surtout cela m’a permis de faire quelques économies en rajoutant en plus la partie prévoyance qui était importante à mes yeux.

Le petit plus de Wemind, c’est que c’est une mutuelle en ligne adaptée aux freelances et qui veut faire reconnaître les droits des indépendants, ils ont même lancé le syndicat independants.co. Bref pour l’instant, je suis ravi !

Complémentaire Santé Pro d’April – pro.april.fr

Quand je me suis lancé, j’ai été pendant 3 ans chez April Santé avec la complémentaire Santé Pro. J’avais trouvé leur offre adaptée, car la cotisation mensuelle n’était pas très élevée au vu des prestations et je ne souhaitais pas (à ce moment-là) d’un contrat prévoyance du coup cela me convenait bien. En effet, je préférais d’abord lancer mon activité avant d’engager trop de frais fixes dans ce type de prestation au départ. Cela était un choix et un pari aussi, car si j’avais dû m’arrêter pendant plusieurs mois pour des soucis de santé, cela aurait mis en péril mon entreprise du fait de ne pas avoir de prévoyance. Mais bon en étant jeune le risque est plus faible. C’est pour cela que rapidement, j’ai été chez Wemind.

Le petit plus d’April, c’est qu’ils proposent aussi un mini Comité d’entreprise. En gros, c’est un espace avec des réductions négociées chez certains commerçants (cinémas par exemple).

Alan – alan.com

Je n’ai pas eu l’occasion de tester la mutuelle Alan, mais j’avais fait un devis à l’époque où je souhaitais rajouter la partie prévoyance dans mon contrat et malheureusement Alan ne le proposait pas. J’avais donc fait un calcul avec d’autres devis de mutuelles qui proposaient la prévoyance et Alan n’était pas compétitif. Mais comme le prix de la cotisation des mutuelles, dépend de votre âge, cela peut ne plus être valable à partir d’un certain âge donc à vous de faire des devis et de comparer.

Le petit plus d’Alan, leur service à l’air d’être assez efficace et les avis qu’ils ont sont bons donc si demain, je souhaitais ne plus être couvert pour la partie prévoyance, j’irai très probablement chez eux.

Concernant les complémentaires santés, vous en avez d’autres tels qu’Harmonie mutuelle, Maaf, MMA. En général, les prestations sont relativement chères pour les indépendants, car ces gros groupes ont tendance à travailler plus des contrats collectifs pour des moyennes ou grosses entreprises.

La loi Madelin pour les mutuelles

C’est un dispositif ou un terme que vous verrez souvent si vous comparez des mutuelles, on vous parle de contrats Madelin. Ces contrats sont spécifiques à certaines catégories d’indépendants, les travailleurs non salariés (TNS) c’est-à-dire ceux qui ont un statut juridique d’entreprise de travailleurs non salariés (profession libérale, SARL, etc.).

Ces indépendants-là peuvent alors déduire de leur revenu imposable le montant mensuel des cotisations de leur contrat de santé. Je vais faire quelque déçu, mais ce dispositif ne s’applique pas aux micro-entrepreneurs bien que ces derniers soient des travailleurs non salariés. En effet, le régime de la micro-entreprise étant déjà avantageux de part le faible niveau d’imposition, les contrats Madelin ne s’appliquent pas.

La prévoyance qu’est-ce que c’est ?

Depuis le début de cet article, je vous parle des contrats de prévoyance sans vous expliquer ce que c’est, alors c’est parti !

Un contrat de prévoyance apporte des garanties aux freelances pour faire face à des situations difficiles. Quand on est salarié, ces situations difficiles sont prises en charge, mais quand on est indépendant, il convient de s’assurer pour cela.

Les situations dans lesquelles un contrat de prévoyance intervient sont :

  • les accidents de la vie de tous les jours
  • les arrêts de travail pour maladie ou accident de travail
  • l’invalidité
  • l’incapacité
  • le décès

Ainsi, si vous partez au ski et que vous vous cassez une jambe, grâce à un contrat de prévoyance vous aurez une garantie de maintien de revenus après un délai de carence que vous aurez défini au préalable lors de la souscription de votre contrat de prévoyance. Le montant des indemnités journalières versés dépend du salaire que vous faites. En fonction de ce paramètre et du délai de carence, le prix de votre prévoyance augmentera.

Le contrat de prévoyance n’est donc pas obligatoire, il s’avère cependant très intéressant en cas d’accident maladie ou d’arrêt de travail. En moyenne, les indépendants prennent un contrat de prévoyance aux environs de 30 ans, en dessous de cet âge, ils n’en prennent pas, car techniquement, ils ont moins de risques. C’est ce que m’avait expliqué le conseiller de ma mutuelle.

Comment bien choisir sa protection sociale de freelance ?

Comme tout contrat d’assurance, je vous encourage à comparer un maximum. D’une part, le fait de comparer vous permettra d’économiser quelques euros que vous pourrez mettre dans votre entreprise et ça, c’est plutôt bien ! Deuxièmement, en comparant vous aurez également des questions qui vous viendront et qui vous permettront de mieux comprendre les offres de chaque compagnie d’assurance.

Enfin, dans cet article, je vous ai partagé déjà trois mutuelles que vous pouvez aller comparer cela vous permettra de gagner un temps précieux.

J’espère que vous avez appris quelques points sur la protection sociale des indépendants, n’hésitez pas à me faire vos retours en commentaires et à y partager vos recherches de mutuelles pour aider les autres lecteurs 😉

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article !

Le guide PDF "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

Vous êtes nouveau ici ? Vous voudrez sans doute lire mon guide pdf gratuit qui vous aide à mieux définir votre projet de création d'entreprise et ainsi vous lancer Cliquez-ici pour télécharger le guide pdf gratuitement

Vous avez trouvé une faute d’orthographe, remontez-moi l'info pour que je puisse la corriger. Comment ? En sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Guide PDF gratuit "12 semaines pour franchir le pas et créer son entreprise"

couverture ebook colonne latérale des articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :